Le far breton "le vrai"

Publié le par lacuisinedelilimarti.over-blog.com

Une recette de ma Bretagne!!!

Oui je mets cela "le vrai", "le farz fourn"car à l'origine le far était nature, donc sans pruneau comme on le voit si souvent.

On remonte même ses origines au XVIIIème siècle, et on le trouvait aussi bien avec des farines de blé noir ou sarasin pour accompagner les légumes et les viandes que sucré avec la farine de blé.

Le far breton sucré fera très rapidement la conquête de l'hexagone alors que les recettes à base de far salé resteront dans le terroir breton

Le far sucré deviendra un dessert pour les gens aisés des campagnes lorsqu'il est enrichi en beurre et en oeufs, et fera partie des desserts du "dimanche" ou des fêtes familiales et religieuses.Celui des "petites gens"n'avait guère d'oeuf ou de beurre, produits qu'ils réservaient à la vente au marché, ne serait ce que pour pouvoir s'acheter déjà le sucre, ou les autres marchandises qu'ils avaient besoin, parce que non produites à la ferme.

Alors c'est vrai quand on pense à la Bretagne pour ses spécialités sucrées, on parle des crêpes et des galettes, du gâteau breton, du quatre-quart,du kouign amann et  du far breton, certains l'assimileront au flan ou au clafoutis, mais en fait, sa texture est plus dense.

Recette si simple, mais quel bonheur!

Bien entendu , cette recette passe de main en main dans les familles, et c'est donc la recette de maman qui la tenait de la sienne et ainsi de suite que je vais vous proposer, car chaque famille a la sienne , ses petits secrets, ses préférences.

 

Ingrédients

250g de farine

100g de sucre

4 oeufs

100g de beurre salé (on peut en mettre moins) 

1l de lait

 

Préparation

Dans une jatte, mettre la farine

Ajouter les oeufs un à un.Remuer à l'aide d'une cuillère en bois énergiquement afin qu'il n'y ait pas de grumeaux.Continuer après l'ajout de tous les oeufs à mélanger longuement et fermement afin que la pâte emmagasine le maximum d'air, c'est ce qui fera  le far bien gonfler à la cuisson.

Je le fais souvent en deux temps afin que les éléments "s'apprivoisent"

Seulement après, j'ajoute le sucre.Là encore bien mélanger

Puis vient le tour du beurre salé fondu et petit à petit le lait que vous aurez tiédi auparavant

Allez-y doucement, car suivant la grosseur des oeufs, l'état de votre pâte,vous rajouterez le litre entier ou parfois moins.

Il est important de laisser la pâte reposer environ 30 mn

Préchauffez le four à 200°

Avant de mettre le far dans un grand plat,( moi je préfère un plat en terre), mettre du beurre salé dans votre plat et le faire fondre un peu au four et l'incliner pour que le plat soit bien graissé.Verser la pâte dans le plat,et surtout qu'il y ait au moins 1 à 1,5 cm d'espace entre votre pâte et le haut du plat, car votre far va gonfler, faire comme on dit"des grosses vagues", un coup de "tempête", diront certains, mais sans inquiétude

Enfourner votre plat

Quand le far commence à bien gonfler, baisser votre four et laisser cuire le temps qu'il faut , environ 40mn

Si votre far dore de trop, mettre un papier alu sur le dessus

Le far doit être ferme, doré à point et la lame d'un couteau doit sortir sèche.

 

Je mets la photo, prise sur le stand, mais je dois en refaire un bientôt,et les photos seront plus jolies!!!c'est pas grave, le far était bon , pas trop sucré (eh oui, n'oubliez pas que je fais attention à cela, même si je n'en ai pas mangé)

 

http://img830.imageshack.us/img830/9466/074wh.jpg

 

Bien sûr vous pourrez l'agrémenter ou l'aromatiser, mais moi, je reste fidèle, à la recette nature,simple, donc je ne donnerais aucun avis!!!.

Alors à déguster avec un bon petit verre de cidre et pourquoi avec le bruit de la mer!...

 

 

 

Vous pouvez voir ma recette sur . http://recettes.de/bretagne

 

 

 

 

 

   ,

Publié dans desserts