Corolles d'endives et une histoire belge...mais pas de blague,LOL

Publié le par lacuisinedelilimarti.over-blog.com

Pas le moment de me mettre à dos mes amis "belges" et ma famille,eh oui j'ai de la famille en Belgique, mais je ne vais pas vous raconter des histoires belges , une fois...

 

Et savez-vous pourquoi les belges étaient la cible des français :


La France a été très riche au niveau intellectuel et la Belgique au niveau commercial !!
Quel rapport ? Notamment pour les idées qui véhiculaient avant la Révolution Française : les philosophes français étaient nombreux à critiquer le pouvoir en place, mais s'ils publiaient leurs idées, leurs imprimeries étaient mises à sac par le pouvoir qui n'aimait pas être critiqué... La solution : passer la frontière! Les livres diffusés en France et écrits par des Français étaient imprimés en Belgique. Le pouvoir ne pouvait donc pas piller l'imprimerie qui faisait les livres et arrêter les impressions. Par contre, des contrôles aux frontières avaient lieu et les livres étaient alors de plus en plus petits pour être facilement cachés... C'est le début des pamphlets.

La Cour française (qui n'aimait pas la situation) ironisait et se moquait alors des Belges, soit-disant incapables de réfléchir par eux-mêmes, puisqu'ils imprimaient principalement des livres français... De fil en aiguille l'image est restée : les Français pensant que les Belges sont stupides... et les Belges pensant qu'il y a beaucoup de commerce à faire avec la France !! La Belgique se tourne donc d'abord vers la France pour faire des affaires... cela entraîne que beaucoup d'entreprises belges font souvent de la sous-traitance pour des entreprises françaises. (http://koi-2-9-docteur.skyrock.com/634295044-Pourquoi-les-belges-sont-ils-la-cible-des-blagues-francaises.html)

 

Je ne peux résister à vous en glisser une, quand même :(pardon mes amis belges, mais je sais que vous avez, à notre égard, la réplique facile)

 

Jaloux des exploits astronautiques des Américains et des Russes, les Belges ont proposé d'aller se poser sur le soleil. Quand on leur a dit que c'était impossible à cause de la chaleur, ils ont répondu qu'ils iraient la nuit.

 

Bon, en attendant de voir si le coucher de soleil va leur donner raison, je vais quand même vous raconter l'histoire des endives! 

 


http://img839.imageshack.us/img839/1953/img24051.jpg

 

Telle que nous la connaissons maintenant, l’endive (Chicorium intybus) est issue d’une chicorée sauvage aux racines persistantes. Sa culture très particulière a été mise au point en Belgique, vers 1850, par M. Bréziers, jardinier-chef de la Société d’Horticulture belge, dans le Jardin Botanique de Bruxelles. Ayant fortement serré un petit monticule de terre au- tour de quelques pieds de chicorée sauvage gardés en cave durant l’hiver, il obtint une plante à feuilles pâles et larges, imbriquées les unes dans les autres et en forme de fuseau. La chicorée dite “witloof” (ou feuille blanche en langue flamande) était née. Elle restera d’un usage très régional pendant plus de 20 ans. Renommée dans le Nord et le Pas de Calais, elle y prendra sa dénomination régionale de “chicon” (“trognon”, en parler ch’timi).
Vers 1880, les premiers cageots de chicorée witloof furent mis en vente aux Halles de Paris. On raconte que le crieur, interpellé et interrogé sur le nom de ce nouveau légume, fut pris de court, mais répondit avec aplomb : “endives de Bruxelles”. Le nom lui resta... sans celui de la ville d’origine.
Car désormais, l’endive est largement cultivée en France, ainsi que dans tout le Bénélux.
La sélection des plants a permis d’obtenir des variétés possédant moins d’amertume que les premières chicorées witloof, et les techniques actuelles de culture, privilégient des méthodes de pousse modernes et efficaces, grâce auxquelles nous disposons d’endives durant de nombreux mois de l’année

 

Connaissances nutritionnelles

L’endive se révèle un légume précieux dans notre alimentation, puisqu’elle associe à une faible valeur énergétique (15 kcalories soit 63 kJoules) un apport minéral très diversifié. Elle possède ainsi une haute densité nutritionnelle en minéraux et oligo-éléments. Elle répond parfaitement aux souhaits et besoins des consommateurs
d'aujourd'hui, qui même s'ils limitent leur addition calorique, doivent recevoir suffisamment de substances
de protection. Enfin, que l'endive soit consommée crue ou cuite, ses fibres diététiques sont bien tolérées, même par le convives ayant un système digestif délicat.
L’endive est un légume fragile qui, après sa récolte, subit des modifications d’apparence et de saveur : elle a tendance à se déshydrater et à devenir moins ferme, moins croquante. Son aspect devient plus terne, et si elle n’est pas protégée de la lumière, elle verdit peu à peu. Son goût évolue également : le taux des sucres baisse et l’amertume augmente. Il faut donc acheter l’endive aussi fraîche que possible, la garder au frais et à l’obscurité (dans le bac à légumes du réfrigérateur) et la consommer dans les 2 ou 3 jours.
• L’amertume de l’endive : la plupart des nouvelles variétés ne sont plus amères. Ceci est le résultat du travail des chercheurs qui, par sélection variétale, ont privilégié les hybrides moins amères. Néanmoins, les endives tardives ont tendance à être plus amères, ainsi que celles qui ont verdi. On enlèvera, dans ce cas, un petit cône à la base de l’endive, où se concentrent les substances amères. Cette amertume est due à la présence (en quantité plus ou moins élevée selon les variétés, et les conditions de culture) de cynarine, combinaison de 2 acides organiques : l'acide quinique et l'acide caféique.
Les Grecs avaient déjà repéré les vertus médicinales de la chicorée, l’ancêtre de notre endive : Galien, 200 ans avant notre ère, l’appelait déjà “l’amie du foie”. En effet, son amertume était sensée stimuler le fonctionnement de la vésicule biliaire, et faciliter la digestion (source doctissimo)
Et voici le moment de venir à ma recette
Ingrédients
300g d'endives
4 feuilles de bricks
70g de beurre
sel, piment d'Espelette
1 jus d'orange + 1 jus de citron filtrés
des morceaux de fourme d'Ambert
des dés d'une poire Angely
Préparation
Faire sauter les endives coupées en rondelles dans 30g environ de beurre fondu
Ajouter les jus de fruit et le sel jusqu'à évaporation du liquide
Arroser d'une bonne cuillerée de miel liquide et laisser caraméliser en remuant
Découper vos feuilles de bricks en rond et de format supérieur à votre moule (pour moi, moule tulipe).Les enduire sur leurs deux faces de beurre fondu
Poser dans chaque moule 2 feuilles de bricks
Mettre votre poelée d'endives, plus le fromage et les dés de poire
Rectifier l'assaisonnement et rajouter une pointe de piment d'espelette
Déposer vos moules dans un four préchauffé à 200° et laisser dorer pendant 7 à 8 minutes 

 

http://img189.imageshack.us/img189/5081/img24111.jpg
D'un fondant!..Merci les belges

Publié dans Entrées

Commenter cet article

passion_cuisine 08/03/2012 19:02


voilà une recette très appétissante, je me laisserais bien tenter


bis

lacuisinedelilimarti.over-blog.com 11/03/2012 02:34



ah oui, il faut et c'est si simple...