Et les fêtes pour les diabétiques ? On en parle ?

Publié le par lacuisinedelilimarti.over-blog.com

Et les fêtes pour les diabétiques ? On en parle ?

Voilà, étant diabétique, on se pose souvent la question : "comment gérer, sans porter préjudice, nos glycémies en périodes de fêtes, souvent synonymes d'excès alimentaires et de décalage  "...

Sur mon blog je mets souvent le bilan nutritionnel, même si je n'ai pas encore eu le temps de tout reprendre.

Je me permets de donner mes petites astuces.

L'apéritif 

Il est souvent composé d'alcool, plus ou moins fort et généralement nous sommes à jeun au moment de l'apéritif...ce qui pose un problème pour ceux qui sont en traitement insuline ou médicaments hypoglycémiants, sachant que l'alcool bloque la production de glucose par le foie ...Donc privilégier, ce que je fais, l'eau ou éventuellement eau gazeuse avec citron vert, jus de citron, jus de tomate...et surtout manger  .N'oublions pas non plus que l'alcool est calorique, et que l'alcool , tant qu'il sera présent dans le sang pertubera la glycémie .

Je préfère boire du vin au cours du repas, sans, bien sûr en abuser. 

Si on en prend, on privilégiera les alccols légers, un verre de vin, par exemple,en le buvant lentement et en prenant soin de manger .

Et là aussi il faut faire un choix dans les aliments : éviter les cacahuètes, olives,saucisson, fromage, riche en graisses ou tous les petits biscuits apéritifs trop salés et chips. .Personnellement chez moi, on trouvera en plus toujours des brochettes de fruits et légumes, des crudités, des pickles , pain surprise light, ainsi que les sauces légères,des mini croissants garnis,des petites verrines...la liste est longue...là aussi dosage sur la quantité.

Le repas 

Le choix est largement en notre faveur avec des plats que l'on ne mange pas tous les jours !

A nous les plateaux de crustacés, fruits de mer, saumon, (riche en graisse insaturée),huitres ...bien sûr tout en quantité raisonnable et sans ingurgiter, à côté, beaucoup de pain, beurre ou alcool.

Je prends rarement du foie gras, mais là aussi c'est une question de quantité et d'accompagnement et donc, rien ne l'interdit.

Les poissons ou St Jacques,l'un des produits phare des fêtes de fin d'année.

Les volailles sont accompagnées de légumes verts, mais aussi quelques marrons ou pommes de terre...tout est équilibre en apport glucidique sur l'ensemble du repas. Il faut se rappeler que les volailles (dinde, chapon, poulet, pintade...)sont des viandes blanches et par nature maigres et même bénéfiques puisqu'elles contiennent peu d matières grasses etont des qualités gustatives et nutritionnelles certaines.

Les fromages accompagnés d'une salade font aussi partie des festivités.

Les desserts : mousse de fruits, bavarois, bûche de préférence glacée ou à base de fruits et même gâteau ou bûche au chocolat , en jouant sur la composition des ingrédients , pas de sucre, chocolat corsé, crème allégée ....et bien entendu sorbets, salade de fruits allégée .

On ne se privera pas non plus de chocolat, un élément inconditionnel des fêtes et sachant aussi qu'il a des vertus , vitamines B, E , magnésium, cuivre...mais on préférera un chocolat intense en cacao , donc noir (70% pour moi).

De toute façon, tous mes desserts ont  3 fois moins de sucre que ceux décrits partout (et jamais personne n'a trouvé à critiquer) et je ne prends jamais de sucre de synthèse ...Il y a maintenant des sucres naturels très adaptés pour les diabétiques, mais personnellement j'utilise souvent le sucre rapadura.  

Donc la bonne nouvelle est que la fête est bien autorisée aux diabétiques à condition d'être raisonnable sur les quantités et de faire un peu attention à l'apport des glucides.

Eviter aussi le piège de se "resservir"

Souvent les fêtes sont l'occasion de bouger en dansant ...cela ne pourra qu'être bénéfique aux glycémies !

Et compenser, si malgré tout il y a eu excès, dans les jours qui suivent ...et contrôler bien les glycémies. 

 

Le diabétique peut sans soucis profiter des fêtes au maximum.. Les seules recommandations  : contrôler la quantité, éviter les pièges du gras, sucré, les sodas.(je me répète, je sais ...mais important)

Un autre problème généralement pendant les fêtes est la prise du repas ....Il va falloir adapter son alimentation par rapport au décalage horaire, prendre une collation par exemple pour éviter une hypoglycémie si heure du repas tardive...Contrôler sa glycémie et bien noter ce qu'on mange en sucré ou gras en plus et adapter alors sa médication.(insuline)

Donc ne jamais partir sans son matériel médical et/ou médicaments pour parer à toute éventualité, évitant ainsi hypo ou hyper glycémie 

 

BONNES FETES A TOUS

 

Publié dans diabète, conseils, fêtes

Commenter cet article